Imprimer
Affichages : 2917

La réponse est simple… Faites paraitre un avis du CNO !

À l’occasion de la parution du rapport du CORTECS sur l’ostéopathie viscérale, j’avais mis en garde contre d’éventuelles retombées , non seulement scientifiques, mais surtout politiques si jamais notre ordre avait pour idée de faire paraitre un avis sur l’ostéopathie viscérale…

Et bien c’est fait. Le CNOMK a fait son choix et viens de se mettre à dos 12 000 confrères et consoeurs soit presque 15% de la profession…

Il est vrai que le taux de participation aux élections est tel que le CNO peut se permettre de perdre quelques partisans si vous me permettez ce trait d’humour !

Si cela s’arrêtait là, cela ne serait pas dramatique.

Aujourd’hui où la situation politique du CNOMK est complexe et presque précaire, se mettre à dos une partie de sa propre profession, et pire politiquement parlant, se mettre à dos ceux qui ont un lobbying nettement plus développé que le notre n’est certainement pas la bonne chose à faire.

Quelqu’un a-t-il vu une quelconque modification du décret « chiro » ? Non. Par contre les chiros, eux ont attaqué notre présidente et… Ils n’ont pas fini. D'ailleurs notre présidente l'a encore dit ce matin... "nous sommes entendus, serons nous écoutés".

Il est d’ailleurs intéressant de voir que le conseil de l’ordre des médecins, n’a pas suivi notre conseil de l’ordre dans la chasse ouverte à l’ostéopathie, ni sur l’ostéopathie crânienne, ni sur l’ostéopathie viscérale…

Je comprends, et c’est vertueux, que notre ordre ne s’inscrive pas dans des considération politico-politiques, cependant j’embrasse le fait d’avoir la liberté de penser et de pouvoir clamer haut et fort que cet avis est une belle connerie.

Encore un petit effort et le CNO va nous interdire les manipulation ostéo-articulaires…

Et je le redis, le fait que nous professionnels, n’ayons aucun levier sur la politique du CNO, ne reflète pas mon idée de la démocratie. Nous devrions pouvoir choisir ou à minima nous exprimer sur ces sujets. Et si certains élus nationaux partagent mes propos, qu’ils n’hésitent pas à demander une modification des textes réglementaires sur le sujet auprès du ministère.

Nous avions la possibilité d’empiéter sur d’autres terrains, cela n’est plus possible. Mais les autres eux… empiètent chez nous. Et si certain(e)s ont des comptes personnels à régler avec les ostéopathes, ce n’est pas la bonne méthode que de nous isoler encore un peu plus.

 

L’ostéopathie viscérale c’est quoi ?

Et bien croyez le ou non, étant moi même ostéopathe, je ne le sais pas. Je connais très bien les techniques ostéopathiques du champ viscéral tout comme celles du champ crânien. Mais étant Stillien « de base » je ne sais pas ce qu’est « l’ostéopathie viscérale ». Peut être devrais-je aller dans une de ces pseudos-écoles soit disant fondées sur les preuves où il y a quelques années étaient enseignés quelques étirements et levées de tension et qui ont « pioché » allègrement dans les techniques ostéopathiques pour devenir ce qu’elles sont aujourd’hui… Mais tant que c’est basé sur des preuves ! Lesquelles on ne sait pas, mais ça l’est, c’est sur !

Il sera risible de voir dans quelques années « l’ostéopathie viscérale » interdite, mais la « kiné viscérale » ou la « thérapie manuelle viscérale » autorisées alors que les techniques sont les mêmes. Le plus drôle étant que les formateurs sont dans la majorité des cas eux-mêmes ostéopathes.

Cela en est risible de tristesse !

Mais peut être que le CNO va aussi s’attaquer au thérapies manuelles…

D’ailleurs si les mots « concept ostéopathique » ont un sens pour certains, ils comprendront mes propos. Je n’ai jamais pratiqué l’ostéopathie viscérale. J’ai toujours pratiqué l’ostéopathie…

Et pendant ce temps là les vendeurs de rêves (machinthérapie, tructhérapie, onde de bidule thérapie, lazérothérapie…) continuent à s’engraisser sur notre dos et préparent en grandes pompes le salon international des pseudos thérapies qu’est devenu Rééduca… D’ailleurs les aspirateurs à jus de graisse sont de retour cette année !

Mais eux… ils n’ont rien à craindre, ils peuvent dormir sur leur deux oreilles, ils ne sont pas sous le coup de l’inquisition (à prendre avec humour) !

 

Vincent Jallu