Imprimer
Affichages : 2538

Résultat des élections législatives...

 

Voilà le scénario prévu de longue date est enfin arrivé.

Et oui, je vais vous l’avouer, je suis fan des grands complots du monde et l’arrivée de monsieur Macron au pouvoir fait et fera certainement parti des plus belles manoeuvres complotantes de notre siècle !

En effet, comment croire que tout n’ait pas été écrit à l’avance ?

Comment croire que l’ancien président, François Hollande ait été aussi dupe et n’ait joué aucun rôle dans la monté, l’élection et l’avennement d’Emmanuel Macron ?

Monsieur Hollande n’a jamais pris parti lors de la pseudo fronde de monsieur Macron. Il n’a jamais non plus pris officiellement parti quant à la non présentation aux primaires, il n’a toujours pas pris parti quant à son vote au premier tour des présidentielles… Nous ne l’avons entendu qu’à l’aube du second tour où il s’est clairement positionné pour monsieur Macron.

Et bien si vous voulez mon sentiment, tout ceci a été orchestré depuis l’Élysée il y a maintenant presque un an.

 

Mais alors, comment organiser une gouvernance avec ce monde politique si vieux, si protectionniste et si refermé sur lui même ?

 

La réponse est simple, diviser pour mieux régner !

 

Avoir une assemblée populaire, avec de braves soldats tout neufs et facile à modeler, que demander de mieux ?

 

Et bien c’est le tour de force que vient de réussir monsieur « Hollcron ».

 

Et pour continuer à mieux diviser, n’oublions pas les futurs textes sur les non-cumuls qui vont éclater encore plus les professionnels de la politique.

 

Je ne cesserai de rigoler à chaque « affaire » ressortant toujours très étrangement au moments les plus opportuns !

 

La réalité de l’assemblée

Sur le papier, avoir une assemblée populaire, non professionnelle, est un réel avantage, de nombreux pays fonctionnent de la sorte et cela donne un coup de jeune à l’ensemble de la classe politique.

Oui… mais ça… c’est ailleurs !

En France celle qui gouverne pour de vrai, c’est l’administration. Ce sont l’ensemble des fonctionnaires, hauts-fonctionnaires et autres administrateurs d’état qui restent en place au fil des gouvernements.

Et ça… non seulement monsieur Macron est parfaitement au fait puisqu’il a lui même été inspecteur des finances, puis comme nous le savons ministre de l’économie, de l’industrie et du numérique, mais il a fait partie d’un gouvernement sous la tutelle de monsieur Hollande qui a été à très bonne école sur le sujet.

 

L’assemblée nationale française ne déroge pas à la règle.

C’est une institution hautement technocratique, stratégique et sous l’influence de nombreuses pressions

C’est pour cela que je reste très dubitatif quant au réel épanouissement de nos nouveaux députés.

Ils vont très rapidement être « entourés » par une foule de gens bien intentionnés qui sauront certainement les « accompagner » au mieux…

 

Bien sur nous aurons quelques frondeurs, quelques mouvements de foule, mais sur le nombre le groupe restera uni et « aux ordre ».

 

Et les kinésithérapeutes là dedans ?

Je ne vos parlerais de nos quatre élus (2 titulaires et 2 suppléants), bon courage à elles (les deux titulaires), la tache est rude et combiner une activité d’élu au quotidien va être dur et complexe.

Non, je vais redire ce que j’avais dit lors de la campagne présidentielle, propos qui ont beaucoup fait rire certains, mais ces mêmes gens commencent à entre-apercevoir le fait que j’avais raison et que nous allons, nous professionnels de la santé, souffrir, un peu, voir beaucoup pour ne pas dire énormément.

 

En effet, les libéraux conventionnés vont perdre un avantage conventionnel dans le même temps où les négociations autours de la convention patinent et où aucune augmentation notable d’honoraires ne semble intervenir. 

Parallèlement nous allons perdre 1,7% de CSG… selon des modalités qui ne sont pas encore définies. Déductible, non déductible ? Le sors des professionnels libéraux reste incertain.

 

Et si vous voulez mon avis, la future assurance chômage pour les libéraux ne sera certainement pas à la hauteur de nos espérances…

 

Que dire des salariés, la profession est suffocante, voir asphyxiante… là encore aucune augmentation de revenus à venir et même si il y aura une suppression des cotisations maladie, rien ne garanti qu’il y aura répercussion sur la masse salariale.

 

En conclusion

Monsieur Macron a toutes les clés pour soutenir l’ensemble des projets qu’il a annoncé.

Je vous laisse relire mon résumé des propositions de monsieur Macron lors des présidentielles.