Imprimer
Affichages : 1503

Voilà, c'est fait, les Françaises et les Français se sont exprimés par la voie des urnes et si depuis des jours le résultat était attendu et convenu d'avance, il n'en est pas moins étonnant à plusieurs titres.

Si, à n'en pas douter, il était indispensable de changer le système mis en place par les politiques eux-mêmes qui n'ont eu de cesse de dévoyer l'esprit de la cinquième République voulue par le Grand Charles, pour s'octroyer privilèges et passe-droits, revenir à la Monarchie absolue n'est assurément pas la solution.

Bien sûr, il ne pouvait être question de voter pour les socialistes vu le quinquennat que nous venons de subir et la claque faite aux députés socialistes n'est même pas assez forte. Car comment arriver à comprendre que celui qui ne sourit jamais et a abusé du 49-3 soit possiblement réélu ?

Même si en consolation, celle que nous considérons comme la plus perfide d’entre tous, Marie Sol Tourneveste, avec une loi de santé qui va faire exploser les cotisations des mutuelles et favoriser les soins aux plus riches, est battue. Mais cette fois nous devons dire qu’avec raison elle n’avait pas apposé l’emblème du Parti Socialiste sur son matériel de vote. Il est juste qu’elle reconnaisse enfin qu’elle n’a jamais été socialiste ! 

Et pourtant, dans sa grande miséricorde, le Macronissime Emmanuel 1er ne lui avait opposé aucun candidat de sa Monarchie en Marche.

Nous ne bouderons pas non plus la défaite de celle qui a commencé à chanter travail liberticide alors qu’elle était soutenue par le nouveau Roi du royaume de la République de France. Un signal fort qu’il devrait retenir avant de jeter aux oubliettes le droit du travail et de mettre aux fers les indemnités de licenciement.

Vraiment, il n’était pas bon d’avoir été Ministre du Hollandais car la tempête n’a pas non plus épargné celle qui « Comme un garçon… porte des pantalons » ! 

Et, sauf sortilège d’amnésie collective, comment expliquer que les Républicains fictifs maintiennent plus d'une centaine d'élus restant ainsi la seconde composante à l'Assemblée Nationale ? Cela alors qu'ils ont profité pendant des années d'un système qu'ils ont contribué à installer. Même si ce n'était pas illégal, ce n'était pas moral et fait au détriment du peuple en ponctionnant de plus en plus d'impôts et en diminuant les prestations sociales.

Ce qui signifie que le Roi Emmanuel n'aura que quelques députés en opposition à sa politique libérale. Ceux de la France Insoumise qui n'a pas assez mobilisé pour les législatives et ceux du Parti moribond des Cocos ou du Front de la Marine ! 

Mais c'est comme ça, la majorité silencieuse n'a qu'à s'en prendre à elle-même ! 

Mais combien de temps va-t-elle rester silencieuse ? 

Pour revenir à la déconfiture, salutaire et réjouissante, du Parti qui n'avait plus rien de Socialiste, même si nous estimons qu'elle n'est pas assez ample, citons un député qui s'est fait écarter dès le premier tour et qui a osé déclarer sur les réseaux sociaux : "Merci à François HOLLANDE pour ce moment". Commentaire largement approuvé par ces socialistes en déroute. Honte à vous de rejeter la responsabilité de votre incurie.

Mesdames et Messieurs les pseudos Socialistes, c'est à vous que vous devez-vous en prendre et à vous seuls. 

Qui vous a obligé à voter des lois dont les Françaises et les Français ne voulaient pas ? Qui vous a obligé à renier ces valeurs dont vous vous gaussiez ? Qui vous a obligé à aller à l'encontre de vos convictions si convictions il y avait ?

Qui par exemple vous a obligé à renforcer les ordres professionnels, à soutenir à bras le corps l'ordre infirmier, à fermer les yeux sur les turpitudes et malversations de l'ordre des masseurs-kinésithérapeutes et à ne pas les abroger comme cela devait être puisque, sur votre « honneur », vous étiez contre ces ordres quand vous n'étiez pas au pouvoir ?

Oui, vous êtes les seuls responsables de votre débâcle méritée. Mais il est vrai que depuis François MITERRAND qui déjà n'avait pas tenu ses engagements concernant les ordres, vous pensiez que les citoyens continueraient à avaler vos mensonges comme autant de filtres d’amour.

Mais nous actons que vous n'êtes pas seuls responsables et que vos acolytes des Républicains fictifs avec qui vous partagiez le pouvoir depuis plus de 30 ans le sont également. 

Vous ne votiez pas en votre âme et conscience. Vous ne votiez pas en fonction de l'intérêt du peuple qui vous a élu et que vous étiez censés représenter. Vous votiez en fonction d'une stupide appartenance partisane.

Stupide appartenance partisane qui faisait que, que vous soyez de gauche ou de droite, vous votiez systématiquement pour ou contre en fonction, non pas de la pertinence, mais en fonction de la provenance de la proposition.

Et ce comportement, clairement, les Françaises et les Français n'en veulent plus. C'est pourquoi ils ont misé sur cette République en Marche, en élisant cette marée de Marcheurs malgré que les uns et les autres vous ayez essayé de discréditer en les faisant passer pour des incapables car sans expérience politique. 

Ce qui montre bien que vous n'avez rien compris, car nous en avons assez des professionnels de la politique qui ne connaissent rien à la vie de tous les jours, qui se gavent de privilèges et ne sont motivés que par leur statut et leur siège.

Vous avez été vos propres fossoyeurs et c'est vous qui avez mis en Marche sur le chemin d'une écrasante majorité. Tellement écrasante que même les marcheurs avec des casseroles sont élus alors que c'est aux antipodes de la moralisation de la vie politique et de la vie publique promise et tant attendue par le peuple.

Vous, pseudos Socialistes et Républicains fictifs, êtes les bâtisseurs de cette République en Marche qui écrase tout sur son passage. 

Maintenant, l'espoir qui nous reste est que ces nouveaux élus voteront selon leur âme et conscience et ne feront pas comme vous en faisant des votes d'appareil car le Roi le veut !

Et nous disons « ATTENTION ! », car en réalité, le seul vrai résultat à retenir de cette élection c'est l'abstention et il serait déraisonnable, voire irresponsable, qu'au plus haut du royaume de la République de France cela soit occulté.

Car alors nous aurons vraiment le retour de la Monarchie absolue. Et de la République en Marche nous passerons, à plus ou moins brève échéance, à la Révolution en Marche.

Lantzelot