Imprimer
Affichages : 1349

En ce 21 juin, premier jour de l'été c'est également la fête de la musique et il fait chaud !

Il fait chaud aussi pour les Ministres qui sont invités à la Fête des Chaises Musicales !

Cela permet au Macronissime et à son Ministre en Premier de faire le ménage. En fait c'est un semblant de ménage car pour le moment nous sommes loin de la "blancheur immaculée" qui était promise au peuple du Royaume de la République de France.

Mais il est vrai qu'en été, le grand ménage de printemps n'est plus de mise et avec la canicule, c'est avec bien peu d'enthousiasme que l'on se met à la tâche et cela fait tache !

Alors on déplace ses pions en les enlevant du fauteuil de Ministre et en les posant dans un siège de député et de chef de groupe.

Un dépoussiérage de circonstance qui risque de ne pas satisfaire même si dans un MOuvement DEMocratique certains ont déclaré qu'ils préféraient partir plutôt que de se faire limoger pour des faits qui étaient connus mais qui, dans un espoir que les citoyens aveuglés et assourdis par la Macromania qui a envahie la France, ne s'en aperçoivent pas.

Mais voilà, la France c'est maintenant une majorité silencieuse avec près de 60% d'abstention et si nous ajoutons ceux qui ont voté pour construire une opposition républicaine à notre nouveau Roi il n'est point besoin de calculs compliqués pour constater qu'il n'y a pas de réelle légitimité à cette Nationale Assemblée en Marche.

Mais en marche... vers quoi ? vers qui ? vers où ? Et avec qui ? 

Car avec 1 Ministre en Premier, 19 Ministres et 10 Secrétaires d'Etat, nous sommes loin de l'équipe resserrée annoncée par le futur Emmanuel 1er pendant sa campagne d'accession au trône. Il est vrai qu'il en faut un peu pour tout le monde !

Il en faut pour les Marcheurs, pour les pseudos Socialistes qui collaborent, pour les Républicains fictifs afin de les amadouer, pour les Constructifs qui cherchent une place au soleil, et ne pas oublier une pincée pour le MODEM afin de valider les démissions "volontaires" de ceux qui veulent être libres pour se concentrer sur leur défense.

Mais, comme à chaque fois nous jugerons sur les faits et puisque le Garde des Sceaux a changé de visage, nous attendrons de voir ce qu'il advient du projet de moralisation de la vie politique et publique et si le concept de juridiction d'exception est toujours de mise et signera enfin la fin de ces juridictions antirépublicaines et d'exception que sont les juridictions disciplinaires des ordres professionnels. Et tant qu'à faire les choses, qu'elles soient bien faites et complètement en supprimant ces ordres professionnels, véritables hontes démocratiques.

Nous serons donc attentifs à la nouvelle championne de la Justice même si nous avons, mais nous ne demandons qu'à avoir tort, un apriori négatif bien que nous lui reconnaissons d'avoir eu le courage de suivre ses convictions en démissionnant de la haute fonction publique. Ce qui mérite d'être souligné.

Apriori négatif car Nicole BELLOUDET vient du Conseil d'Etat et le parallèle avec notre Marie Sol Tourneveste est facile puisqu'elle aussi avait officié au Conseil d'Etat. Et cet avis négatif est renforcé par certaines décisions favorables à nos chers, très chers Chevaliers du Nouvel Ordre des Masseurs-Kinésithérapeutes malgré les "trous" juridiques et législatifs qui, curieusement, ont progressivement été comblés grâce au soutien sans faille de MST comme à la lenteur de condamner l'Etat pour défaut de décret. Ce qui fait beaucoup pour cette institution censée être le garant du respect de la législation en toute indépendance. Ce que clairement nous n'avons pas perçu dans différentes décisions.

 

Lantzelot