Imprimer
Affichages : 3206

Le 3 novembre est paru au journal officiel le décret relatif à la reconnaissance des qualification professionnelles dans le domaine de la santé.
Vous retrouverez ce décret en cliquant ici.

Alors que certains tel Alizé et la FFMKR se sont gargarisés un peu rapidement quant à la suppression de certains articles lors du passage au sénat, la réalité de notre système législatif est tout autre !

En effet, en substance ce décret reste un grand danger pour notre profession.

Car si l’accès partiel des professions médicales a été écarté, l’accès partiel des professions paramédicales a bel et bien été confirmé.
Et si on se souvient des beaux discours de madame Buzyn que ce soit au congrès d l’ordre, ou à l’assemblée nationale, la réalité est que ni le pseudo lobbying ordinal, ni les demandes du CNPS n’ont été entendues.
Madame Buzyn a, encore une fois poignardé notre profession.

 

Que va t-il se passer
Une personne membre de l’union et ayant un diplôme se rapprochant du notre, pourra faire une demande d’exercice partiel (ou complet) de notre profession.
Cette demande passera devant une commission dont la composition n’est pas encore connue et dont la composition sera fixée par décret à venir, le pire est à craindre !
Ensuite cette demande sera examinée par l’ordre cependant, il semblerait que l’avis de la commission soit tenu pour plus important que celui de l’ordre.
En effet, c’est bel et bien la commission qui déterminera la liste des actes autorisés et en aucun cas l’ordre
Il y a vraiment de quoi se demander à quoi sert cet ordre inutile !

La composition de la commission sera déterminante.

À cette heure, ni l’ordre, ni les syndicats ne semblent se préoccuper de ce drame. Il est vrai qu'organiser des élections internes ou pleurnicher dans les jupes du SNMKR est beaucoup plus importnat... Notre profession est bien représentée… n’en doutons pas !

 

La masso-kinésithérapie meurt et cela ne choque personne. 

 

Vincent Jallu