Imprimer
Affichages : 14705
Introduction
Je vous propose dans cet article de jeter un coup d'oeil rapide sur notre profession chez nos voisins européens.
Il est d'emblée assez difficile de faire un réel comparatif. En effet, la profession de masseur-kinésithérapeute est assez spécifique à la France. J'ai donc arbitrairement choisi de m'intéresser aux tarifs pratiqués sur 3 actes pour ne pas tomber dans l'échec de l'analyse sur des cotations différentes, des prestations qui parfois sont opposées etc.
Ainsi j'ai choisi les actes suivants:
 
- rééducation du rachis
- rééducation de 2 membres
- rééducation respiratoire
 
 J'ai ensuite effectué une moyenne des trois actes proposés.
Pour ce comparatif je me suis penché sur 8 pays.
 
- l'Allemagne
- l'Angleterre
- la Belgique
- l'Espagne
- la France
- l'Italie
- le Luxembourg
- la Suisse
 
A noter, la Belgique, le Luxembourg et la France ont des tarifs "sous convention". L'Angleterre, l'Espagne, l'Italie et la Suisse ont des tarifs qui sont plus ou moins libres. Je me suis donc penché sur les tarifs moyens enregistrés par les différentes assurances dans la monaie locale (pour l'Angleterre et la Suisse) puis convertis en euros. De fait vous pourrez trouver des chiffres légèrement différents selon l'organisme d'assurance interrogé et bien sur suivant le taux de change.
 
L'exercice salarié
À la rédaction de cet article j'avais souhaité effectuer un comparatif des salaires européens. Cependant j'ai rapidement été confronté à l'architecture administrative de l'ensemble des pays. Il fallait pouvoir comparer des salaires de postes et de fonctions identiques... Or non seulement les professions et les définitions des professions ne sont pas identiques, mais les calculs d'échelons et autres avancements suivant les pays diffèrent.
Je n'ai donc pas réussi à obtenir de données réellement fiables pour effectuer un comparatif.
Cependant, comme vous avez pu le lire icile diplôme d'état de masseur-kinésithérapeute a été reconnu au Niveau 1, équivalent "ingénieur".
Il est très intéressant de noter que selon l'observatoire des ingénieurs de france, le salaire médian d'un ingénieur est de 56 000€ brut par an.
Le salaire médian d'un kinésithérapeute est de 33000€... CQFD.
 
Les résultats
Commençons par la rééducation du rachis:
 
 
Avec 16,13€ la France est bonne dernière.
30% moins cher qu'en Belgique, 70% moins cher qu'en Angleterre... et pourtant nous avons les mêmes patients...  

 

Continuons avec la rééducation de 2 membres:

 

Le fossé se comble un peu.

11% moins cher qu'en Belgique, 63% moins cher qu'en Angleterre. C'est moins pire !

 

Regardons maintenant du côté de la kinésithérapie respiratoire:

 

Cela s'effondre de nouveau, 25% moins cher qu'en Belgique et 69% moins cher qu'en Angleterre... Y a-t-il encore quelque chose à démontrer ?

 

Aller, "pour le sport", la moyenne des trois:

 

Le résultat est sans appel et je ne sais pas si il est utile de commenter les graphiques... La France est bonne dernière !

- 67% moins cher qu'en Angleterre

- 22% moins cher qu'en Belgique

- 49% moins cher qu'en Espagne

- 44% moins cher qu'en Italie

- 53% moins cher qu'au Luxembourg

- 66% moins cher qu'en Suisse

En moyenne sur ces trois actes et ces 6 pays, le tarif en France est 50% moins cher ! 

 

Soyons réalistes

Comme dit plus haut, certains pays sont en tarifs "libres" d'autres non. Les conditions de remboursement et de prises en charge étant très différentes parfois, je vous propose maintenant de nous attarder uniquement sur les trois pays sous "conventionnement" à savoir la Belgique, la France et le Luxembourg.

 

Là encore, en moyenne la France est bonne dernière.

 

Pondérons un peu...

Comparer de manière "brute" des honoraires, une fois passé l'effet d'annonce, n'a finalement que peu d'intérêt.

En effet, gagner 100€ la séance avec un loyer à 10 000€ revient au même que gagner 10€ par séance avec un loyer à 1000€.

Il m'a donc paru intéressant de faire un compratif du tarif de la séance moyenne par rapport au revenus médian en euros de chaque pays.

J'ai simplement calculé le pourcentage que représentait le tarif d'une séance par rapport au revenu médian de chaque pays.

Ces données sont issues d'Eurostat, organisme rattaché à la commission européenne. C'est pourquoi dans les deux tableaux suivants, la Suisse ne figure pas.

 

 

 

 

 

Nous voyons de suite que finalement le différentiel entre la France, la Belgique et surtout le Luxembourg n'est plus si élevé que cela (22% tout de même !). Cependant en rapport avec l'Allemagne, il y a déjà 66% d'augmentationet je pense qu'il 'est inutile de montrer que nous sommes bon derniers de ce classement.

 

Dans le dernier tableau, j'ai choisis de comparer le tarif de la séance au revenu disponible des ménages en standard de pouvoir d'achat. Ce revenu disponible est utilisé par les statisticiens pour comparer directement les pays entre eux. En effet, c'est une unité monétaire artificielle utilisée pour neutraliser les différences de niveau de prix entre les pays. Ainsi cette unité est dégagée de toute notion de fiscalité, de monnaie, de différences de prix etc.

J'ai donc simplement établi le poucentage que représente le prix d'une séance par rapport au revenu disponible en standard de pouvoir d'achat.

 

 

 

Comme pour le comparatif en ratio revenu median, finalement l'écart qui semblait important entre la France, la Belgique et le Luxembourg est restreint. Nous retrouvons néanmoins presque les même valeurs pour les autres pays, ainsi le tarif en france est:

25% moins cher qu'en Belgique

36% moins cher qu'au Luxembourg

40% moins cher qu'en Allemagne

57% moins cher qu'en Italie

64% moins cher qu'en Espagne

73% moins cher qu'en Angleterre

 

Conclusion

Lorsque l'on étudie les tarifs de séance en pays, sans prendre en compte le coût de la vie, les régimes d'impositions et autres, le différentiel entre la France et les autres pays européens semble énorme.

Même lorsque l'on inclue le maximum de données en utilisant des indicateurs standardisés la France se classe bonne dernière de ce comparatif européen.

Et si le différentiel avec la Belgique et le Luxembourg semble s'infléchir, il est tout de même de 25% d'écart.

Il est temps que les pouvoirs publics prennent en considération que notre profession perd tous les ans du pouvoir d'achat, et que comaprativement à nos voisins, nous sommes bon derniers.

Comme avancé dans cet article, il est impératif que nos tarifs soient réévalués à leur juste valeur...

 

Vincent Jallu