Imprimer
Affichages : 3521

Suite à l’appel du SNMKR, l’ensemble des syndicats ont suivi le pas. Ainsi c’est bel et bien toute la profession qui va se retrouver le 5 juillet devant le ministère.

Précision importante, les revendications des uns et des autres ne semblent pas uniformes. En gros tout le monde va manifester mais sans vraiment savoir pourquoi. Ha oui, « la kinésithérapie est en danger ». Jusque là rien de neuf. Mais des chiffres, des idées, des choses à avancer ? Non tout le monde va manifester juste histoire de.

Même si je reste convaincu que ce type d’action ne sert aujourd’hui à rien, je soutiens cette manifestation (à lire ici).

En effet, nos amis cheminots en sont à 36 jours de grève et cela leur a rapporté quoi ? Rien.

Mieux, le texte les concernant a été voté à l’assemblée et au sénat en toute impunité. Voilà où mène la grève, à rien.

 

La réaction du ministère

De son côté le ministère a décalé la réunion du haut conseil des professions paramédicales qui était prévue ce jour là. Il semblerait même que madame la ministre ne sera pas présente ce jour là à Paris... mise à jour de 18h10, madmae la minsitre sera à Caen... Cela pourrait être ironique mais terriblement stratégique et figurerait bien l’attrait que le ministère a envers nous.

N’en doutons pas cependant, tout ce qui fait un peu de bruit sera reçu par le 8e sous secrétaire du 10e sous conseiller ministériel.

La réaction à attendre est assez simple. « nous vous avons entendu, nous comprenons blablabla ». Mais je peux vous le prédire à l’avance, le « décret chiro » qui fut le point de départ de la manifestation restera en l’état. Pour les autres revendications, comme nous ne savons pas « qui » sera reçu, c’est l plus grand flou sans vouloir dire le plus grand bazar possible.

Je ne doute même pas que le ministère lâche du lest en nous donnant un os à ronger. Pourquoi pas l’annonce d’un master en pratiques avancées ou encore une petite inflexion des négociations conventionnelles en cours. 

 

Participation des grandes centrales syndicales

C’est avec un plaisir non dissimulé que j’ai appris la participation à cette manifestation de grandes centrales syndicales salariées.

En effet, cela limitera les effets d’annonces de nos syndicats libéraux qui pourraient se glorifier et tirer la couverture à soi.

La CGT fera bande à part puisqu’elle déposé un préavis de grève au motif des horaires d’embauche et de débauche débordants.

Le préavis est valable pour l’ensemble des personnels

médicaux et non médicaux relevant des établissements, notamment :

• les établissements sanitaires et sociaux des collectivités territoriales,

• les établissements sanitaires et sociaux de la fonction publique hospitalière,

• les établissements médico-sociaux,

• les établissements sanitaires et sociaux privés, à but non lucratif chargés d’un service

public ou participant au service public en vertu de la loi hospitalière du 31 Juillet 1991 et l’E.F.S.

Je n’ai cependant pas lu d’appel à la manifestation de la part de la CGT.

 

Ce qui est sur c’est que nous serons nombreux, très nombreux. Et nous comprendrons peut être alors que même quand la profession est unie et unifiée cela n’apporte rien. Peut être alors comprendrons nous qu’il faut agir différemment. Les démonstrations de force ne servent plus à rien.

 

Vincent Jallu