Imprimer
Affichages : 3541

Suite à l’article sur la protection des données (à lire ici), je vous propose une réflexion sur les messageries sécurisées.

Je ne parlerais pas là de messagerie pour échanger des feuilles de soins sécurisées, mais bel et bien de messagerie pour communiquer avec l’ensemble des acteurs du parcours de soin d’un patient.

 

Les faits

Nous sommes tenus au secret médical et les échanges entre praticiens concernant des patients doivent aussi être sous le couvert de ce secret médical.

Il est donc impensable d’échanger via une messagerie non sécurisée.

De plus, les « projets » institutionnels vont tous dans le sens des échanges par voie électronique et vont tous aussi dans le sens de la sécurisation des données.

Il est donc important important voir essentiel d’utiliser une messagerie électronique sécurisée pour ses échanges.

 

Notez aussi que le projet d’avenant conventionnel N°5 précise que dans l’avenir il faudra avoir une messagerie sécurisée pour pouvoir bénéficier de l’aide pérenne.

 

Pensons aussi à l’avenir, le Dossier Médical Partagé (DMP), l’ensemble des données du patient, les analyses, les comptes rendus etc…

N'en doutons pas, la communication inter-professionnelle sera un point essentiel de notre devenir. Nous ne pouvons plus rester "terrés" dans notre coin. Les médecins reçoivent déjà l'ensemble des analyses via messagerie sécurisée. Il serait bon que nous puissions avoir les comptes rendus, les résultats d'examens complémentaires à disposition.

 

Les deux prétendants

Il existe à ce jour deux acteurs principaux dans le domaine.

MSSanté et Apicrypt.

Autant le dire tout de suite, les deux ont un fonctionnement très différent.

 

MSSanté

Ce service est gratuit mais a des fonctionnalités limités.

Il est développé par l’ASIP Santé que vous connaissez déjà puisque éditeur des carte CPS. Vous devrez d’ailleurs lors de votre inscription vous authentifier via votre CPS.

C’est là l’énorme avantage de MSSanté, en plus d’être gratuit, vous êtes sur que cette messagerie réponde et répondra aux demandes du législateur. D’ailleurs l’alimentation du DMP via MSSanté est déjà prévue.

La Direction Générale de la Santé a d’ailleurs fait savoir que l’ensemble des informations et alertes DGS-urgences seraient relayées via l’ensemble des utilisateurs de MSSanté.

 

Pour utiliser MSSanté, vous utiliserez par la suite un « webmail » pour échanger entre professionnels. Ce n’est donc pas via votre logiciel métier ou votre logiciel de messagerie que vous communiquerez mais via votre navigateur internet ou une application dédiée sur smartphone-tablettes.

L'activation de MSSanté est immédiate.

 

Pour aller plus loin  mssante et esante.gouv.fr

 

Apicrypt

À l’inverse de MSSanté, Apicrypt est payant. Comptez 70€ par an. Cependant, l’offre de services est largement plus étendue.

Apicrypt est utilisé par 70 000 correspondants et est déjà intégré dans certains logiciels métier. Il est aussi largement déployé dans les hôpitaux et les Ehpad.

Apicrypt est actuellement le leader de la messagerie sécurisée, proposant des échanges via mails, sms etc. Son déploiement est largement plus vaste que MSSanté, même si ce dernier pallie sont retard.

L'activation d'Apicrypt nécessitera l'installation d'une "clé" et la finalisation prend quelques jours.

 

Apicrypt a développé des partenariats avec les URPS principalement pour le côté « libéral » et les établissements pour le côté « salarié ».

 

Pour aller plus loin, apicrypt.fr

  

Lequel choisir ?

Thé ou café ? telle est toujours et encore la question…

MSSanté, gratuit mais « simple » messagerie, développé par l’état avec l’assurance d’être toujours « à la pointe » de la législation en la matière.

Apicrypt, payant mais avec une offre bien plus importante. Le problème étant que si vous n’avez pas besoin de plus qu’une messagerie, Apicrypt n’a que peu d’intérêt dans l’avenir. Malgré tout son annuaire est bien plus important que celui de MSSanté, et c'est bien là la seule vraie raison de souscrire à Apicrypt.

À l’heure actuelle, je dirais « essayez MSSanté, c’est gratuit ». Dans quelques mois ou années quand les grandes évolutions majeures du mode de communication des données de santé seront en place, il sera toujours temps de changer. Et si vous sentez le besoin de certaines fonctionnalités d’Apicrypt, n’hésitez pas, 70€ par an, c’est certes toujours une somme, mais c’est peu.

  

N’oubliez pas la CNIL !

Dans tous les cas, si vous optez pour une messagerie sécurisée, n’oubliez pas si vous ne l’avez pas encore fait de vérifier de complémenter ou de créer votre déclaration à la CNIL. (cnil.fr)

 

Vincent Jallu