Imprimer
Affichages : 5511

Voilà, la nouvelle est tombée ce matin, le SNMKR ne signera pas l’avenant N°5. Quoi de plus normal puisque le SNMKR n’est pas signataire, c’est l’UNSMKL qui est signataire.

De plus le texte proposé n’est pas à signer, ce n’est q’un projet…

Mais revenons sur cette superbe démonstration de démocratie dont le SNMKR nous a gratifié.
Je ne reviendrais pas sur l’essence même de nego-kine, vous retrouverez les deux premiers articles sur le sujet en cliquant ici.

Je ne reviendrais pas non plus sur ce qu’est une démocratie participative, vous pourrez le lire ou relire en cliquant ici.

Non, j’ajouterais à ce que j’ai déjà écrit que l’Union comptait 3631 membres en 2015.

La dernière consultation de nego-kine a comptabilisé 1744 contributions !

Que dire ?

48% de l’ensemble des membres de l’Union…

Cette consultation n’a même pas intéressé 1 membre sur 2 de l’Union.

Et que penser quand on sait que la constitution de l’échantillon, même si elle a été améliorée par rapport à la première mouture, n’est pas fiable. Je pense que certain on pu voter une dizaine de fois. Donc oui il y a bien eu 1744 contributions mais certainement pas 1744 participants ! Il y en a eu bien moins.

Sans compter que contrairement à la première fois, nous n’avons pas de « détails ». Nous avons juste que 76% des votants ont voté contre.

Le SNMKR engage donc sa non signature sur 1325 votes dont ils ne peuvent même pas garantir ni l'origine ni même la nature des votants... Je n'aurais qu'un mot: "BRAVO" !

Je me doute que pour un dirigeant, cela doit avoir un certain goût amer que de se dire que l’on a pas su faire passer l’idée que l’on défendait

Cela doit aussi être très désobligeant que de se dire que ses adhérents n’ont pas répondu présents à la concertation et qu’en demandant l’avis de la « profession » on aurait pu s’attendre à une participation plus importante.

 

Je ne sais pas ce qu’il faut retenir de cela. Le désintérêt de la profession, la stupidité de n’interroger que par voie électronique, le manque d’ambition, l’erreur politique de ne pas considérer que ses adhérents, le cumul de ces points ?…

Beaucoup de questions peuvent se poser suite à cette concertation.

 

La grenouille qui voulait se faire plus grosse qu'un boeuf

Alors que les dirigeants du SNMKR nous présentaient la chose de la façon "nous ne pourrons pas continuer à discuter si nous ne signons pas", finalement il semblerait que finalement, peut être que… soyons clair… on a voulu nous prendre pour ce que nous ne sommes pas, à savoir des imbéciles !

Oui les discussions continueront et oui nous avions raison, la signature importe peu sur la pérennité des dites discussions.

Le SNMKR a tout fait pour que la signature émane de « la profession » alors qu’il est clair que seuls une poignée à la tête était pour cette signature.

 

Une chose est sure, si j'étais le président d'un syndicat et que j'eusse pris un tel revers face à mes adhérents et face à la profession tout entière (oui il est normal que l’argument se retrouve contre soi un jour)… ma démission serait immédiate afin de conserver le peu de dignité restant.

Car la grenouille à la fin, fini par exploser…

 

Et après ?

Attendons nous à ce que filouterie se mêle à stratégie et que nous soyons les témoins d’un revirement de situation digne des plus terribles séries Z.

Stratégiquement il y a deux options.

Soit signer, soit ne pas signer !

Si signature il y a, c’est assez simple, il ne se passe rien.

Si il n’y a pas de signature, il faudra voir si la profession est encline à une mobilisation, peut être même inter-professionnelle (avec les dentistes, les pharmaciens…), mais il est encore trop tôt pour avancer sur ce terrain.

 

Comment signer ?

Ce que je dénonce depuis le début, le SNMKR vote contre, mais l'union peut voter pour, ne l’oublions pas !

Seconde possibilité, on pourrait nous rapporter que, après quelques changements mineurs, que le texte ayant « profondément changé » et qu’il semblait répondre aux attentes des kinésithérapeutes, l’Union a décidé de signer !

Sur le premier point, le SNMKR a publié sur négo-kiné que je cite "l'Union ne signera pas les porpositions actuelles". Il semblerait donc que finalement ils se soient souvenu que l'Union existe ! Il est d'ailleurs extrêmement risible de lire des propos de l'Union sur un site estampillé SNMKR. Le site d'Objectif kiné n'est pas quant à lui à jour depuis 1 mois. Tout va pour le mieu dans le meilleur des mondes !

Sur le second point, il est bien précisé "actuelles"...  Ma crainte reste entière...

 

Donc oui, il est possible que malgré le refus et le « non » d’apparence, l’Union finisse par signer.

 

Vincent Jallu