Nuages

Divers

C’est officiel, en 2016, la France et les Français ont tellement gagné d’argent et on eu un service public d’une telle qualité que nous sommes devenus les champions d’Europe de la taxation !
Oui… Nous avons devancé le Danemark, et l’ensemble des Français contribuent par le biais des impôts à hauteur de 47,6% du PIB !

Pour les non économistes, cela veut dire que la moitié de ce qui est produit à l’intérieur de notre pays est de l’impôt !

Et pourtant, nous sommes un pays à grosse productivité intérieure comparativement aux autres états européens.

Cela implique directement que le français moyen est littéralement strangulé par l’impôt.

 

La hausse de CSG
Et comme cela ne suffisait pas… Et comme notre législateur souhaite non pas être le premier pays européen mais certaine le leader mondial de l’imposition, il a pensé à tout !
Donc continuons à augmenter les impôts !

Cela tombe bien, depuis un an on nous promet l’augmentation de la CSG !

Et si vous croyez réellement aux compensations, alors laissez moi vous expliquer deux trois choses…
Croyez vous réellement que cela puisse servir à quelque chose de prendre d’un côté et de redonné de l’autre ? Croyez vous le législateur ou plutôt, l’économiste gouvernemental, assez stupide pour faire des opérations « blanches » ?

Non, la réalité est que l’on va prendre d’un côté et vous faire croire que l’on vous rend de l’autre… Elle est là la subtilité. Lorsque le gouvernement dit aux retraités « vous allez payer de la CSG en plus mais nous vous supprimerons la taxe d’habitation »… Vous croyez sincèrement que l’un va compenser l’autre ? Vous croyez réellement que les milliers de personnes vivant en EPHAD payent une taxe d’habitation ?
À notre échelle, madame Buzyn, ministre de la santé a déjà jalonné… Seuls les praticiens exerçant en zone sous dense pourront avoir droit à compensation. Bien évidement les modalités des dites compensations ne sont pas encore définies. Je parierais bien que la hausse de CSG sera en fraction non déductible et que la compensation sera réintégrable ! Vous voyez où je veux en venir ? Vous serez taxés, au titre de l’urssaf, la carpimko et évidement l’impôt sur le revenu, sur la compensation !

Prenons un exemple en simplifiant un peu le calcul.
Vous gagnez 80000€ de chiffre d’affaire. Il vous reste 40000€ de bénéfice net (ratio 50%). Après impôt sur le revenu (20%) vous avez 32000€.
Avec la hausse de CSG, soit 680€, il vous restera 39320€ de bénéfice net soit 31456€ après impôt sur le revenu.
Notez que la première année, c’est tout bénéfice pour l’état puisqu’il n’y a pas de compensation… Premier piège !

L’année suivante. Compensation. Vous gagnez 80000€ de chiffre d’affaire, auxquels vous réintégrez les 680€. Vous avez donc gagné 80680€. Il vous reste donc 40340€ en bénéfice net soit 32272€ après impôt sur le revenu. La moyenne sur les deux années est de 31864€. Voilà vous avez perdu en moyenne 136€ par an en net après impôt sur le revenu, ce qui représente 340€ en chiffre d’affaire brut soit la moitié de la valeur de la CSG prélevée.
Alors oui, les spécialistes de la comptabilité vous dirons « le calcul n’est pas juste » et ils ont raisons. Cependant ce calcul est fait pour vous montrer que le mécanisme, lui, est juste. Et donc le gagnant dans l’histoire sera bel et bien l’état financier !

Au risque de me répéter, croyez vous le législateur ou l’économiste gouvernemental, assez stupide pour faire des opérations « blanches » ?
De plus ne l’oubliez pas… Seuls les praticiens en zone sous dense pourront bénéficier de cette mascarade. Les autres perdront 1,7% de revenus nets donc 7 à 800€ par an en moyenne.

Si l’on écoute nos dirigeants, cette fameuse CSG sera compensée partout pour tout le monde. Donc en théorie, elle ne sert à rien. Et bien non. Nous venons de le voir, pour une majorité de retraité cela sera faux, pour nous, cela sera faux, pour les salariés, là aussi le prélèvement sera en CSG non déductible avec une compensation sur une pseudo baisse de taxe d’habitation etc.

N’oublions pas non plus que la taxe d’habitation ne va pas directement dans les caisses de l’état. Mais participe au financement des collectivités locales. Ainsi l’état va empocher la hausse de CSG mais ce sont les collectivités locales (mairie, intercommunalité, département) qui vont perdre en ressources.
De plus le législateur a déjà communiqué sur le fait que ce qui était un effet d’annonce avec la promesse de la suppression de la taxe d’habitation, ne serait qu’une réduction et serait remplacée par un autre impôt !
Je vous l’annonce d’ores et déjà… Vous aller gagner 30% de taxe d’habitation pour payer un impôt équivalent au double l’année d’après !

Bref vous l’aurez compris, la compensation de la hausse de CSG n’est qu’une farce, quelque soit les catégories de personnes, actifs, retraités, quelque soit les catégories de professionnels, salariés, libéraux, nous allons tous payer !

Qu’en est il pour le kinésithérapeute moyen ?

 

Le salarié
En salariat la situation est simple. Vous gagnez 1747€ par mois et très mathématiquement, avec 47,6% d’imposition, il vous reste 915,43€ !
Avec la hausse de CSG, votre imposition va passer à 49,3%… Oui vous étiez bien trop riche pour ne pas être solidaires, donc soyez rassurés le gouvernement s’occupe de tout et va corriger cette erreur !
Vous gagnerez donc finalement 885,73€ !
Et après on se demande pourquoi la kinésithérapie salariale n’est pas attractive ?!

Juste pour information… L’allocation pour le retour à l’emploi, où ce que l’on appelle vulgairement « le chômage », est à minima de 28,86€ par jour soit 865,8€ net mensuel…

Avis à tous mes collègues et amis salariés, bientôt vous aurez plus vite fait de rester à la maison à profiter du système plutôt que d’aller travailler !

Madame Buzyn, vous nous avez récemment fait un beau discours sur les conditions de travail et la problématique des justes rémunérations des professionnels de santé salariés… Et bien dont acte. Rémunérez à leur juste hauteur ces femmes et ces hommes qui s’engagent au quotidien.
Alors certes, la Santé ne produit rien… hormis elle même. Elle n’est pas quantifiable, elle n’est pas qualifiable et reste subjective. Mais si vous croyez que vous pourrez attirer des professionnels ayant 5 années d’études après le Bac avec une rémunération de 885,73€ net d’impôts… C’est que vous n’avez rien compris.

 

Le libéral
Pour le libéral il faut pousser le calcul un peu plus loin pour jouer avec les réintégrations
Le chiffre d’affaire moyen est de 78000€.
Le revenu net avant impôt sur le revenu est de 41000€. Soit un différentiel de 48% entre le brut et le net.
Sur cette somme, en moyenne 20% d’impôt sur le revenu.
Reste 32800€.
En comptabilisant 15% d’endettement au titre du logement et 5% de solution d’épargne, elle aussi non soumis à imposition (du moins à la mise en capital), on donc peut estimer que 20% de ces 32800 euros vont échapper à la TVA.
Il faudra donc débourser 5250€ de TVA et il restera donc un capital de 27550€ non soumis à l’impôt.

Nous pouvons donc dire qu’en moyenne le chiffre d’affaire d’un masseur-kinésithérapeute est de 78000€.
Qu’au titre des charges et de l’impôt, il redonnera 50750€.
Ce sont donc 65% de ses revenus au final qui disparaitrons…

 

Conclusion
Les économistes l’auront compris dès les premiers calculs, biaiser les chiffres de cette façon n’est pas la réalité. Il est même très difficile d’appréhender la réelle part de PIB que nous produisons.
Cependant, la réalité est là. Un kinésithérapeute salarié dont le salaire est déjà médiocre au regard de ses compétences, va perdre 50% de celui-ci.
Un libéral perd presque 70%. Son seul bénéfice… Pouvoir toujours travailler encore et toujours plus pour essayer de sortir la tête de l’eau.

La hausse de CSG arrive, sa compensation n’est qu’une illusion.

Merci à toutes et à tous pour votre participation, la France vous remercie de votre générosité.

 

Vincent Jallu

Résultat des élections législatives...

 

Voilà le scénario prévu de longue date est enfin arrivé.

Et oui, je vais vous l’avouer, je suis fan des grands complots du monde et l’arrivée de monsieur Macron au pouvoir fait et fera certainement parti des plus belles manoeuvres complotantes de notre siècle !

En effet, comment croire que tout n’ait pas été écrit à l’avance ?

Comment croire que l’ancien président, François Hollande ait été aussi dupe et n’ait joué aucun rôle dans la monté, l’élection et l’avennement d’Emmanuel Macron ?

Monsieur Hollande n’a jamais pris parti lors de la pseudo fronde de monsieur Macron. Il n’a jamais non plus pris officiellement parti quant à la non présentation aux primaires, il n’a toujours pas pris parti quant à son vote au premier tour des présidentielles… Nous ne l’avons entendu qu’à l’aube du second tour où il s’est clairement positionné pour monsieur Macron.

Et bien si vous voulez mon sentiment, tout ceci a été orchestré depuis l’Élysée il y a maintenant presque un an.

 

Mais alors, comment organiser une gouvernance avec ce monde politique si vieux, si protectionniste et si refermé sur lui même ?

 

La réponse est simple, diviser pour mieux régner !

 

Avoir une assemblée populaire, avec de braves soldats tout neufs et facile à modeler, que demander de mieux ?

 

Et bien c’est le tour de force que vient de réussir monsieur « Hollcron ».

 

Et pour continuer à mieux diviser, n’oublions pas les futurs textes sur les non-cumuls qui vont éclater encore plus les professionnels de la politique.

 

Je ne cesserai de rigoler à chaque « affaire » ressortant toujours très étrangement au moments les plus opportuns !

 

La réalité de l’assemblée

Sur le papier, avoir une assemblée populaire, non professionnelle, est un réel avantage, de nombreux pays fonctionnent de la sorte et cela donne un coup de jeune à l’ensemble de la classe politique.

Oui… mais ça… c’est ailleurs !

En France celle qui gouverne pour de vrai, c’est l’administration. Ce sont l’ensemble des fonctionnaires, hauts-fonctionnaires et autres administrateurs d’état qui restent en place au fil des gouvernements.

Et ça… non seulement monsieur Macron est parfaitement au fait puisqu’il a lui même été inspecteur des finances, puis comme nous le savons ministre de l’économie, de l’industrie et du numérique, mais il a fait partie d’un gouvernement sous la tutelle de monsieur Hollande qui a été à très bonne école sur le sujet.

 

L’assemblée nationale française ne déroge pas à la règle.

C’est une institution hautement technocratique, stratégique et sous l’influence de nombreuses pressions

C’est pour cela que je reste très dubitatif quant au réel épanouissement de nos nouveaux députés.

Ils vont très rapidement être « entourés » par une foule de gens bien intentionnés qui sauront certainement les « accompagner » au mieux…

 

Bien sur nous aurons quelques frondeurs, quelques mouvements de foule, mais sur le nombre le groupe restera uni et « aux ordre ».

 

Et les kinésithérapeutes là dedans ?

Je ne vos parlerais de nos quatre élus (2 titulaires et 2 suppléants), bon courage à elles (les deux titulaires), la tache est rude et combiner une activité d’élu au quotidien va être dur et complexe.

Non, je vais redire ce que j’avais dit lors de la campagne présidentielle, propos qui ont beaucoup fait rire certains, mais ces mêmes gens commencent à entre-apercevoir le fait que j’avais raison et que nous allons, nous professionnels de la santé, souffrir, un peu, voir beaucoup pour ne pas dire énormément.

 

En effet, les libéraux conventionnés vont perdre un avantage conventionnel dans le même temps où les négociations autours de la convention patinent et où aucune augmentation notable d’honoraires ne semble intervenir. 

Parallèlement nous allons perdre 1,7% de CSG… selon des modalités qui ne sont pas encore définies. Déductible, non déductible ? Le sors des professionnels libéraux reste incertain.

 

Et si vous voulez mon avis, la future assurance chômage pour les libéraux ne sera certainement pas à la hauteur de nos espérances…

 

Que dire des salariés, la profession est suffocante, voir asphyxiante… là encore aucune augmentation de revenus à venir et même si il y aura une suppression des cotisations maladie, rien ne garanti qu’il y aura répercussion sur la masse salariale.

 

En conclusion

Monsieur Macron a toutes les clés pour soutenir l’ensemble des projets qu’il a annoncé.

Je vous laisse relire mon résumé des propositions de monsieur Macron lors des présidentielles.

 

Vous trouverez sur cette page la présentation des différents programmes des candidats aux élections présidentielles 2017.

 

1er tour     2nd tour     Résultat    Législatives

Je vous propose dans cet article un thème un peu décallé mais qui pourtant a toute son importance.

J'attire de suite l'attention des gens qui maîtrise un tant soit peu l'informatique et la protection des données personnelles (si vous utilisez un proxy ou un VPN par exemple), vous pouvez passer votre chemin vous n'apprendrez rien dans cet article.

 

Les professionels libéraux conventionnés sont tenus de part la convention de télétransmettre leurs feuilles de soins. Nous sommes aussi garants de la protection du secret médical. Et toutes celles et ceux qui ont un fichier informatisé de leur patientèle doivent non seulmeen tle déclarer à la CNIL mais doivent aussi permettre à ce que ce dit fichier soit en sécurité.

Plus généralement, si vous avez un ordinateur, que vous "surfez" et que vous avez un e-mail, savez vous qu'à chaque fois que vous allez sur un site internet (celui des kinés engagés n'y coupe pas non plus malheureusement), il y a une personne au bout du monde qui le sait  et qui analyse votre activité ?

Alors une "personne" est peut être abusif, disons un serveur qui stocke la totalité de vos données. Le soucis principal étant d'avoir la garantie que justement "une personne" ne puisse y avoir accès...

Si vous regardez sur la droite de cette page web, vous trouverez un rectangle intitulé "coalaweb traffic" avec votre adresse informatique sur internet (IP), votre système d'exploitation (OS), votre navigateur (browser)... Je vous rassure, seul vous pouvez voir ces informations mais dites vous bien que je ne suis que masseur-kinésithérapeute ! Je ne suis pas informaticien, et encore moins un spécialiste des réseaux et des transmissions de données. Imaginez ce qu'un spécialiste de ces domaines pourrait faire.

 

Google, Yahoo, Apple, Microsoft...

Tous ces géants de l'informatique vous suivent à la trace tout au long de la journée. En plus de vous demander aimablement si vous souhaitez envoyez des données "à des fins d'améliorations de services", beaucoup ignorent quelles sont les données envoyées et à quelles fins. Pensez aussi que même si votre téléphone vous semble éteint, en fait il ne l'est pas. Si vous savez comment regarder dans votre box les communications sortantes, vous pourriez être très surpris de voir qu'entre 2 et 3 heures du matin il y a des communication entre chez vous et les USA. Et pourtant tous vos appareils sont éteints...

3hm

Et si vous poussez la curiosité, vous pourriez vous apercevoir que, dans mon cas par exemple, mon cloud est en angleterre, j'ai une application tierce en Italie et un serveur utilisé la nuit aux USA...

Usam

 

Pour vous donner un autre exemple, si vous avez un compte Google (il en est de même pour les autres, mais Google affiche ces données donc je l'ai pris comme exemple), vous pouvez aller sur "mon compte" puis "gérer votre activité google" puis "accéder à mon activité". Comme le montre l'image ci-dessous, vous allez être surpris de l'ensemble des données qui sont collectées ici !

googlem 

 

Vous allez retrouver toute votre activité liée à google, au système android, et plus globalement tout ce qui touche à votre compte gmail.

De surcroit, Google vous annonce fièrement "vous seuls avez accès, nous protégeons vos données" ! Quel comble !

Et si par mésaventure vous reveniez un peu en arrière sur la fenêtre "gérer mon activité" et que vous choisissiez "vos trajets dans google maps"... Vous pourriez être horrifiés de voir que si par exemple vous possédez un téléphone qui utilise google maps, et bien tous vos trajets sont tracés

Inutle de vous demander pourquoi vous recevez un mail publicitaire concernant la vente de chaussures en ligne si durant la journée vous êtes allé dans 3 magasins du même type. Google maps a enregistré vos déplacement, a noté les adresses que vous avez visitées et a transmis au serveur que vous vouliez acheter des chaussures... rien de plus simple.

 

Les applications "tierces"

À chaque fois que vous autorisé une application à accéder à vos contacts, vos photo, votre GPS, etc, vous organisez votre traçage. En effet ces appilcations tierces qui ont accès à ces informations ne se gènent pas pour revendre ces informations aux géants de l'informatique.

C'est ainsi que même si vous n'avez pas de compte google, vous vous retrouverez tout de même avec un tracker google qui fait son office !

Facebook... certainement le pire qui existe !

En effet, Facebook est totalement gratuit, mais, gratuit n'existe pas dans ce monde. Facebook vit grace à la revente d'informations. Tout est collecté, tout est stocké et revendu !

Si vous le pouvez, au maximum éviter d'autoriser telle ou telle application à accéder à vos photos, votre gps, vos contacts etc. Si vous transférez une photo sur facebook, lorsque vous avez terminé, je vous invite à aller dans les réglages pour modifier les paramètres...

 

"Ok Google" et "Siri"

La reconnaissance vocale... l'avenir !

Avez vous déjà poussé la curiosité jusqu'à lire les conditions générales d'utilisation de ces services ?

Et bien vous seriez surpris de savoir que ces applications ne traitent rien. En effet, votre voix est envoyé sur un serveur appartenant à Google ou à Apple et c'est sur ce serveur que votre voix est analysée et traduite en commande. Rien ne s'opère dans votre téléphone ou votre tablette ou votre ordinateur. Et oui, votre voix est stockée quelque part dans le monde sans même que vous le sachiez...

 

Le clouding et les services associés

Quoi de plus plaisant que de commencer un document, le continuer dans les transport sur son téléphone et de le finaliser au cabinet ?

Avez vous une quelconque assurance de où et comment sont sotckées vos documents, avez vous seulement lu les conditions générales d'utilisation de ces clouds ?

Avez vous autorisé à ce que vos mots de passe de sites que vous consultez soient transférés via votre cloud ? Si j'étais vous... je ferais très attention car le clouding qui est aussi dangereux que pratique.

 

Votre email

Savez vous qu'à chaque fois que vous envoyez un mail, votre fournisseur d'accès à internet (FAI) peut lire ce mail "en clair" ?

Pensez donc que lorsque vous envoyez un mail à un médecin pour un compte rendu ou autre, votre mail n'est absolument pas sécurisé et que votre FAI a les moyens de lire toutes vos conversations ?

Vous devez impérativement utiliser un serveur d'envoi sécurisé pour que vos conversations ne puissent pas être lues "en clair".

Je vous conseille d'avoir une rigueur dans vos adresses mails et de posséder au moins quatre boites mails.. Une pour les contacts personnels. Une autre pour les contacts professionnels. Une autre pour les achats en ligne sur laquelle vous recevrez toutes les publicités. Si vous allez sur les réseaux sociaux, n'hésitez pas à créer une adresse spécifique pour ces réseaux. Ainsi le traçage personnel sera limité (sauf à fournir à monsieur Facebook la totalité de vos informations...).

 

Votre boite au lettre sécurisée pour vos télétransmissions

Tout comme votre boite mail, votre boite dédiée aux télétransmissions mérite quelques attentions. Avez vous déjà vérifié si votre compte de messagerie sécurisée pour vos télétransmission était réellement sécurisée ?

Avec vous déjà vérifier que votre compte d'envoi (SMTP) de vos FSE était en mode sécurisé ou non ?

Au début de la télétransmission on nous obligeait presque à utiliser une boite mail dite sécurisée. Certains opérateurs proposaient alors ce service.

Aujourd'hui la quasi totalité des professionnels utilisent une boite mail "normale" pour effectuer leurs télétransmissions. Mais comme pour votre mail personnel, si votre télétransmission est envoyée via un serveur smtp par un biais non sécurisé, n'importe qui peut accéder à votre télétransmission au passage dans les différents serveur de votre FAI.

Il est impératif de demander à votre éditeur de logiciel professionnel de vous montrer comment utiliser un serveur SMTP sécurisé.

smtpm

 

Le problème des logiciels métier

En effet, aujourd'hui les logiciels sont tellement complexes et les bugs tellement nombreux que les éditeurs de logiciels, dès qu'il y a un problème, décident de "prendre la main sur votre poste". Cela veut dire quoi ? Et bien cela veut dire que le technicien va établir une connexion sécurisée entre lui et vous. Cette connexion ne pose pas réellement de problème. Ce qui m'interroge c'est que le dit technicien, a accès à l'ensemble des données 

Un bon conseil, même si c'est long, suivez sur l'écran ce qu'effectue le technicien. Et si vous avez le moindre doute, ne le laissez pas aller fureté dans votre ordinateur.

J'ai eu une très mauvaise expérience avec mon éditeur, un jour où le technicien a modifié les comptes utilisateurs de mon ordinateur sans m'en prévenir et surtout sans me laisser le mot de passe utilisé ! Le lendemain, après extinction de l'ordinatteur, impossible d'accéder à quoi que ce soit car je n'avais pas le mot de passe... Inutile de vous dire que la personne que j'ai eu au téléphone à ce moment là a passé un sale quart d'heure...

D'ailleurs je vous invite à vérifier sur votre machine juste histoire de vérifier si votre logiciel utilise un utilisateur qui n'est pas vous, vous aurez peut être une mauvaise surprise...

Inutile de vous préciser que vous devriez limiter les accès à cet utilisateur virtuel de la manière la plus ferme...

 

Faut-il tomber dans la paranoïa ?

Ma réponse est sans appel... Oui. Et pourtant je peux vous garantir que je ne suis pas coutumier du fait.

Personne ne sait réellement qui fait quoi de nos données.

Si les solutions intégrées type Google ou Apple sont très séduisantes avec des plateforme Cloud pour commencer un travail sur une machine, le continuer sur une autre, avoir accès à toutes ses données partout sur tous vos support... Pensez bien que vos données ne sont pas forcement en sécurité.

Il faut donc avoir conscience des problèmes existants...

 

Que faire ?

Se protéger à minima. Sécuriser ses mails, régler son pare-feu, ajouter un "ad blocker" et un "tracker blocker" dans votre navigateur, refuser les transmissions de données de vos systèmes informatiques, limiter au maximum l'accès des application stierces à vos données (photos, vidéos, contacts, gps), regardez du côté des navigateurs qui ne transmettent pas de données (Mozilla), sur votre smartphone essayez Firefox Focus par exemple ou Ghostery, utilisez plusieurs adresses mails etc...

Prenez connaissance de moteurs de recherche type duckduckgo, évitez google, yahoo, utilisez votre adresse gmail en connaissance de cause, considérez Icloud, Gdrive et autres comme vos meilleurs outils de production mais aussi comme vos pires ennemis pour vos données.

Oui c'est pratique, mais oui c'est potentiellement dangereux pour votre vie privée.

Pensez aussi à protéger et sensibiliser vos proches (surtout les mineurs) qui utilisent les réseaux sociaux et qui sont persuadés que rien ne peut leur arriver...

N'oubliez jamais que vous êtes professionnels de santé et à ce titre responsable des données de vos patients. Vous devez prendre conscience que votre ordinateur, votre téléphone ou votre tablette ne sont pas des chateaux forts et que les transmissions de données sont très importantes.

 

Vincent Jallu

 

Voilà, nous le savons désormais, c'est Emmanuel Macron qui présidera notre pays pour les cinq prochaines années.

Je vous propose une analyse un peu plus engagée de son programme.

 

Du point de vue des salariés

Emmanuel Macron a annoncé la fin des 35 heures avec avec des variabilités du temps de travail en fonction de l'âge. Ainsi le temps de travail pourrait descendre à 32h par semaine pour les plus de 50 ans. L'âge de la retraite aussi pourrait être fluctuant entre 60 et 67 ans.

Inutile de penser que l'on pourra travailler 32h par semaine et partir à 60 ans en retraite... cela n'est qu'utopie, ou alors avec un montant de retraite qui sera proche de celle d'un moineau.

Les grilles salariales étant déjà largement défavorables aux kinésithérapeutes, il est fort à parier que ces aménagements seront complexes à vivre et à organiser pour les salariés.

Il a par ailleurs indiqué qu'il ferait une large concertation sur le travail à l'hôpital pour lancer des réformes en profondeur concernant la gouvernance, l'organisation et la tarification. Son programme suit le pas de celui de madame Touraine.

Monsieur Macron a toutefois précisé qu'il étudierait l'attractivité des carrières et les conditions de travail...

 

Du point de vue des libéraux

L'exercice libéral va bientôt n'avoir de libéral que le nom. En effet, monsieur Macron est très axé sur les maisons de santé, les regroupements et avec l'approche de la future convention et je n'en doute pas une seule seconde, l'arrivée du conventionnement sélectif, notre profession va subir de plein fouet les dommages collatéraux.

En effet, le kinésithérapeute est le plus mal positionné dans les maisons pluridisciplinaires, maisons de santé et autres formes de regroupement. Nous utilisons une grande surface avec des revenus faibles. Notre pouvoir d'investissement est donc réduit et pourtant c'est bien nous qui avons besoin des plus grandes surfaces.

Beaucoup de praticiens seront limités à la location et ceux qui pourront investir, avec l'aide du conventionnement sélectif seront en position de force lors de leur départ à la retraite recréant ce que les gens de ma génération ont pu connaitre avec les reventes de patientèles, là nous vendront un emplacement... N'en doutons pas, si les maisons de santé peuvent être de superbes générateurs de Santé (avec un grand S), financièrement pour nous, masseurs-kinésithérapeutes, cela peut être de magnifiques pièges à rats !

Au final, cela créera un différentiel important en creusant les écarts entre les professionnels pouvant financer et ceux ne le pouvant pas.

Loin de moi l'idée de refouler le concept des regroupements de professionnels, je ne traite là que de l'aspect financier. Car ne l'oublions pas, les libéraux sont en pleine responsabilité de leur cabinet.

Notons aussi la disparition programmée du RSI. Cette belle annonce est attrayante pour les praticiens non conventionnés, cependant, ce qui est dérangeant dans le RSI ce sont les conditions administratives et de gestion. Là encore si les cotisations sont juste transférées d'un organisme à un autre, cela n'y changera rien.

Seul point réellement positif du programme, la possible apparition d'une prise en charge au titre du chômage pour les libéraux.Très objectivement, je ne sais pas comment cette mesure sera applicable sans entrainer de surcout de charges, mais si tel est le cas, compte tenu des possibilités de remplacement et de l'organisation des kinésithérapeutes, je vais peut être fermer mon cabinet, ne faire que des remplacements et n'avoir aucune responsabilité à supporter !

 

Du point de vue des praticiens conventionnés

Monsieur Macron va certainement si ce n'est tuer, au moins affaiblir le système conventionnel. En effet, l'un des avantages conventionnels est la minoration des cotisation d'assurance maladie, ce qui représente tout de même presque 9% brut. Or, monsieur Macron préconise la suppression des cotisation d'assurance maladie tout en augmentant la CSG de 1,75%.

Les praticiens conventionnés perdraient donc cet avantage conventionnel sans profiter d'une quelconque "avancée fiscale" tout en subissant la hausse de CSG. Au final pour ces praticiens, cela représente une perte au yeux de la convention (cela aura t il encore un sens, financièrement parlant, d'être conventionné ?) et une perte de 1,75%, sachant que l'on ne sait pas encore si cette hausse sera portée sur la fraction déductible ou non.

Monsieur Macron a aussi proposé les paiements selon forfaits et plus à l'acte comme actuellement.

Il suffit de regarder ce qui se passe chez nos amis chirugiens dentistes pour s'apercevoir qu'ils sont mécontents de leurs forfaits.

Si l'idée peut être intéressante, il faut aussi que le dit forfait soit valorisé à la hauteur de la prestation. Pour l'instant aucune explication de texte, affaire à suivre...

Enfin, en tout début de campagne, Emmanuel Macron avait parlé d'une éventuelle prise en compte des séances annulées ou non excusées. Des dispositions existent déjà, et de plus il n'est jamais revenu sur ce point pour expliquer sa mise en oeuvre.

N'oublions pas enfin, que même si monsieur Macron a indiqué que le système serait progressif, il est entièrement favorable au tiers payant généralisé.

 

Du point de vue des étudiants

Monsieur Macron a fait de la prévention l'un des axes majeurs de son programme santé. Ainsi il a annoncé "il vaut mieux investir 1€ aujourd'hui dans le préventif que 5€ demain dans le curatif"

Excellente proposition que voilà... Cependant, il a parallèlement promis un "service sanitaire". Celui-ci obligerait les étudiants a pratiquer dans les entreprises, les administrations, les structures de santé, les écoles, des actes de prévention, de dépistage et de sensibilisation.

Excellente manoeuvre pour avoir de la main d'oeuvre peu onéreuse, ne pas avoir à payer les professionnels en exercice et au final avoir un système de prévention gratuit ou presque.

Sorti de cela, les étudiants ont été les laissés pour compte de la campagne... J'attire de suite l'attention de ces derniers. Il est de votre devoir de demander la totale gratuité des études avant un quelconque service sanitaire. Il me semble totalement injustifié de vous demander de travailler alors même que le coût de votre scolarité est exorbitant.

 

Les élections législatives

Ne l'oublions pas la politique générale du pays n'est pas engendrée par le président seul mais par une équipe dirigeante et décisionnelle. Les élections législatives seront donc déterminantes quant à l'avenir des propositions de monsieur Macron.

Un cohabitation est largement envisageable et je ne manquerais pas de vous indiquer les différentes orientations qu'une telle situation pourrait engendrer pour nous.

 

Vincent Jallu